Hatokioshu


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yûna Katô ~ Tu veux jouer avec moi? Et bah non! :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Yûna Katô ~ Tu veux jouer avec moi? Et bah non! :3   Mer 21 Déc 2011 - 21:15

Katô Yûna

Tu veux jouer avec moi? ~

Katô Yûna, AGE, féminin, bisexuelle, Hybride , Neko, Neutre

PRÉSENTATION DE BASE:




Physique:

« Description de votre physique »... Si c'est obligatoire alors dans ce cas allons y. Tout d'abord, il est clair que pour une jeune fille de 18 ans, je suis un peu plus petite que la moyenne, on va dire, un peu moins qu'un mètre soixante(tout court xD), pour ne pas faire dans la dentelle. Détrompez vous, cette différence ne me gène pas du tout. Je l'assume parfaitement et aucune des moqueries que j'ai subis jusque maintenant ne m'ont fait douter de moi-même./ironie quand tu nous tiens, en réalité je suis très complexée la dessus, mais je le cache o// Vous êtes prévenus. Pour entrer dans d'autres détails un peu plus important que ma taille, ma taille est plutôt fine, avec ce qu'il faut où il faut, si vous me suivez bien, vous comprendrez assez vite et je n'aurais pas à entrer dans plus de précisions, je l'espère. Et puis de toute façon, ce genre de choses n'a rien à faire dans un dossier, j'ai déjà du mal à concevoir qu'il faille que je me décrive, alors vous pouvez ... « rêver » pour que je décrive tout de fond en comble !

Sachez que je ne porte le plus souvent aucun accessoire sur moi. Je ne suis pas du genre à porter bijoux ou autre, qu'ils soient discrets ou non, moins je les sens sur moi et ça me dérange toujours au bout d'un moment. Cependant, j'ai... comment dirais-je... Des attributs animaliers qui vienne rompre mon physique de rêve. En effet, je suis née avec une paire d'oreille aussi blonde que mes cheveux, ainsi qu'une queue féline de la même couleur. On m'a souvent comparée à un lionceau, mais je suis en réalité une neko... Rien de plus banale, hein? ... On s'en fou.

Pour ce qui est maintenant de ma façon de m'habiller, notez que je peux changer du jour au lendemain, sur un coup de tête ou une envie du moment, alors ne vous fiez pas à mes vêtements comme moyens de reconnaissance, c'est peine perdue. Autrement, je suis le plus souvent habillée d'un haut à fines bretelles (voir même sans bretelle du tout...) et d'une jupe. C'est la base, après si je viens à avoir froid ou autre chose, il me suffit d'enfiler un gilet et une paire de collant, ce n'est pas très difficile.

Voilà, j’espère que ce sera assez pour vos informations personnelles, parce que c’est tout ce que vous aurez ~

Caractère:

Une description psychologique… Sérieusement, demander à quelqu’un son état mental, c’est un peu lui demander ce qu’il a mangé il y a deux mois… Enfin, pour moi ça l’est. Bref, je vais tenter de faire dans le plus approximatif possible, enfin vous verrez.

Franchement, depuis toute petite on me dit que je ressemble à la fois à ma mère est à mon père. A ma mère parce que je suis petite mais mignonne comme tout, avec mes oreilles et ma queue de chat, et à mon père parce que j'ai un caractère lunatique est complètement changeant selon les gens que je croise, c'est un peu comme si je m'attribuais un comportement pour chaque personne que je connais : gentille, méchante, énervante, moqueuse, coquine... Bref, voilà quoi. Mais c'est totalement faux. Je ne ressemble aucunement à ma mère et en aucun cas à mon père. D'ailleurs, je ne veux pas entendre parler d'eux. Le premier qui m'en parle terminera mal sa journée... Et non, vous ne saurez pas pourquoi.

Mon grand-père n'arrête pas de me dire que je suis une fille survoltée, intenable, sans principes normalement fondés... Oui je sais, c'est rassurant, mais ce que je vous raconte est véridique, c'est tout simplement ce que la plupart des gens pensent de moi lorsqu'ils me voient et qu'ils ne me connaissent pas plus qu'un « bonjour » envoyé au détour d'une conversation. C'est ce que l'on appelle les préjugés et dieu sait comment ces préjugés peuvent être très mal interprétés lorsqu'ils sortent de la bouche de personnes ne vivant que ce genre d'analyse pour se faire des « amis ». C'est peut-être pour cela que je n'ai pas beaucoup de personnes à qui parler... Bref, ce n'est qu'un détail parmi tant d'autre.

Vous l’aurez compris, je suis difficile à cerner, il reste à voir si vous réussirez à me supporter pendant tout le temps que j'ai prévu de rester ici ~

Histoire:

Ce que j’ai vécu jusqu’ici, trop choses… Je dois vraiment tout raconter ?... Bon d’accord, tant que ça reste confidentiel et que seuls le personnel du pensionnat soit au courant et que ça ne se diffuse pas dans toute la pension, ça me va.

Je suis née au Japon dans la ville de Funabashi, se trouvant à quelques kilomètres de la capitale du pays : Tokyo. J’ai d’ailleurs toujours vécu là-bas, peu importe ce qui se sera passé par la suite, vous verrez. Après ma sortie de l’hôpital en compagnie de mes deux parents, c’est seulement à ce moment-là que je commençai à vivre à proprement parler. Je regardais autour de moi avec de grands yeux ronds, j’analysais tout, et j’apprenais extrêmement vite.

Les années passaient rapidement elles aussi, et les évènements se suivaient comme un jeu de dominos, sans possibilités d’arrêter quoi que ce soit. Je crois qu’encore aujourd’hui, c’est l’année de mes 5 ans qui reste la plus choquante de mon existence… Nous étions sur la route des vacances avec mes parents, nous partions à la campagne pour changer d’air. À cette époque j’étais vraiment pleine de vie et d’énergie, et le bruit du moteur de la voiture ne m’endormait pas malgré le désir de mes parents. Nous avions un chien, Tsuko, attaché sur la plage arrière de la voiture à ce moment-là, à côté de moi qui étais encore dans le siège pour enfants. J’étais turbulente, et je voulais jouer avec Tsuko, qui lui gigotait dans tous les sens. Si seulement j’avais pu deviner ce qui allait arriver, je me serais tenue à carreau pendant les quelques heures de route. Bref… Avec mes bêtises, l’attache de Tsuko avait cédé avec la force et le chien se retrouva devant, encore plus turbulent que moi, à vouloir jouer avec ma mère qui elle n’était pas du tout de cet avis… Tout cela créa un chahut qui déstabilisa mon père et voilà ce qui arriva… l’accident tant redouté, et j’étais la seule fautive dans tout cela.

Pour ma part, lorsque la sécurité me dégagea des décombres de la voiture, j’avais été chanceuse et n’avaient eu qu’une légère blessure à la tête et une cheville cassée… On m’avait transporté à l’hôpital le plus rapidement possible et j’avais été réanimée sans difficultés… Ce n’était pas le cas pour mes parents. Quelques jours plus tard, après que j’eus repris un peu de poil de la bête(si je puis dire) et que je me décidai enfin à sortir du coma partiel dans lequel les médecins m’avaient plongée, on m’apprit la nouvelle qui me fut plus que fatale. Mon père était mort sur le coup lors de l’accident, et ma mère avait succombé à ses blessures avant même d’arriver à l’hôpital, dans la même ambulance que moi…

Traumatisée, je passais encore quelques jours en convalescence dans ce même hôpital, tandis que la sécurité sociale m’avait inscrite en famille d’accueil, comme je n’aie plus de famille apparente… Enfin, aucune famille jusqu’au matin où je devais partir de l’hôpital pour de bon. À ce moment-là, un homme s’interposa, affirmant être mon grand-père, et tout le tralala s’en suivit pour en arriver à l’affirmation. Lui n'avait aucun attribut animal, ce que je ne comprenais pas tellement puisque mon père en avait lui. Je devrais maintenant vivre avec quelqu’un que je ne connaissais pas. Et en plus, il detestait les animaux cet homme, il ne pouvait pas être mon grand-père, c'était tout bonnement impossible... J'avais peur de lui, j'avais peur qu'il me maltraite, mais c'était trop tard de toute façon, l'adoption avant été acceptée et depuis ce jour, j'apprenais petit à petit à cacher mes oreilles sous un bonnet ou dans mes cheveux, comme elles étaient assez petites, et je cachais ma queue sous mon t-shirt, pour passer pour une petite fille normale. Car c'était ce qu'il voulait que je sois, pour que je sois acceptée comme étant sa petite-fille.

Aujourd'hui, j'ai 18 ans, et je suis sur le point de terminer mes études. Des amis, je n'en ai pas vraiment, seulement des connaissances à qui je dis "bonjour" ou "au revoir" de temps en temps. Je n'ai jamais eu d'amis à proprement parlé. Mais je n'y accorde pas tellement d'importance, je me préoccupe de mes études qui sont déjà assez difficile. Je cache toujours mes oreilles, mais c'est de plus en plus difficile puisque maintenant je dois travailler pour gagner ma vie, et que je côtoie de plus en plus de monde...


COTE ADMINISTRATIF:

Code du règlement: //Doit être validé par les administrateurs uniquement//
Doublette? [Oui] [Non]

ET DERRIÈRE L'ÉCRAN?

Surnom? Kira o/
Un peu plus sur toi? DC de Kira
Niveau de rp? [faible] [moyen] [élevé]
Revenir en haut Aller en bas
 

Yûna Katô ~ Tu veux jouer avec moi? Et bah non! :3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Tu veux jouer avec moi ?" *Rire sadique de Chucky*
» Veux-tu jouer avec moi ? [PV Momoshi]
» Veux-tu jouer avec moi ?
» Qui veux jouer avec moi?
» je veux jouer de la voix et devenir chanteur, générer de la joie avant que l'espoir ne meurt.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hatokioshu :: Archives générales-