Hatokioshu


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour. [PV Nade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un retour. [PV Nade]   Dim 9 Jan 2011 - 16:16

« La mémoire est la clé de l’âme… »


Le temps passe tellement lentement lorsque la liberté vous est retirée de force… Je ne me souvenais plus si j’avais déjà vécu ce genre de moment, mais il me semblait plutôt familier… Enfermée dans une cage bien trop petite pour moi, j’étais allongé sous ma forme animale de façon à ce que les courbatures ne se fassent pas ressentir trop fortement. Une musique de fond, une musique affreuse en passant, se laissait entendre dans le silence pesant de l’animalerie où je me trouvais. Je me forçais à essayer de dormir, pour ne pas subir les railleries du gérant du magasin qui passait devant les cages en faisant résonner ses clés.

Qu’est ce que je faisais là ? Aucune idée. Tout ce que je savais c’est qu’avant que je me retrouve ici, j’étais dans la rue, sans aucun souvenir après m’être réveillée dans la neige. Sur sang avait coagulé sur mon front et ce dernier me donnait un terrible mal de crâne. J’avais froid, et mes vêtements étaient trempés. Je m’étais relevée avec peine et avais rapidement pris ma forme animale pour me réchauffer. Et c’était comme ça que je m’étais fais prendre, parce qu’on m’avait prit pour un animal de compagnie, pour un chien.

D’ailleurs, c’était peut être ce que j’étais, un chien ? Je ne me souvenais plus, et c’était ce que je semblais être. Le seul problème était qu’en tout cas j’avais une forme humaine, et que l’on m’avait transporté dans une animalerie banale, où étaient enfermés d’autre animaux parfaitement normaux, par rapport à moi. C’est pourquoi je gardais aussi ma forme animale, d’un côté c’était peut être mieux ainsi… Au moins on me donnait à mangé matin et soir, même si cette nourriture n’était pas des meilleures…

Je sentais un vide pesant dans ma tête, et j’avais beau essayer de me souvenir des moments passés avant ma chut et ma blessure, il n’y avait rien qui venait, et quand je forçais un peu trop, c’était toujours le même mal de tête qui se faisait sentir, un mal de tête insupportable qui durait parfois des heures. Mais je me forçais de ne pas le faire entendre, de peur que mes plaintes énervent cet homme qui semblait aussi méchant qu’affreux et que je me fasse battre. Car dans le fond de l’animalerie, on pouvait sentir l’odeur du sang séché à plein nez, et cela m’effrayais plus que ma perte de mémoire.

*J’en ai marre d’être ici… J’en peux plus…*

Je lâchais un couinement malgré moi. Et le vendeur fis demi tour après être passé devant ma cage. Je cachais mon museau doucement entre mes pattes et faisait comme si je n’étais pas là, en espérant qu’il passe son chemin sur une autre cage que la mienne. Je savais que c’était mal de souhaiter le malheur des autres, mais pour sauver ma peau en ce moment je ferais n’importe quoi. Et le plus souvent, lorsque cet homme emmène un animal qui fait trop de bruit dans l’arrière boutique, l’animal en question ne revient jamais dans sa cage. D’ailleurs, cette dernière est directement décernée à un autre.

Mais ce jour ci ne semblait pas être mon jour de chance. Le gérant s’arrêtait devant ma cage, et l’ouvrit même. Je sentis une tige de fer attraper mon collier et que fus obligée de sortir de force de ma cage. Je ne couinais pas, je n’osais plus le faire, et me laissais docilement trainer jusque l’arrière boutique. En passant devant les autre animaux, calme eux aussi, je baissais la tête en me disant que c’était décidément ma fin maintenant.

L’homme m’attacha au mur de l’arrière boutique. Cet endroit empestait le sang, et j’eus un haut le cœur avant même d’être immobilisée. Je ne pouvais pas me coucher, et j’avais un périmètre de liberté franchement léger. Je n’osais même pas bouger d’ailleurs le temps que l’homme retourne en boutique pour faire je ne sais quoi. J’avais les oreilles basses et la queue entre les pattes. Cet endroit était sombre, et j’en avais horreur.

Il finit par revenir quelques minutes plus tard, quelque chose à la main. Cette chose fouetta l’air violemment et me fis reculer vivement et avec peur contre le mur. Je ne pouvais plus me retenir de couiner, cherchant désespérément quelqu’un pour m’aider. Je voulais sortir d’ici, et ne plus y revenir. Je fermais doucement les yeux en sentant les coups se faire sentir contre moi, de plus en plus fort. Je me laissais tomber au sol, trop faible pour réagir aux coups maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Ai Tskyomi

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 29
Localisation : Dans ma demeure

Bloc note
Type::
Sors avec::
Appartient à ou maitre de::

MessageSujet: Re: Un retour. [PV Nade]   Dim 13 Mar 2011 - 13:29

Voila des jours que Nadeshiko tournait en rond dans Tsukiyo, cherchant sa Louve! Où avait-elle pu passer? Nadeshiko espérer que rien de grave lui était arrivé ou elle ne se le pardonnerait jamais. Elle avait vérifié tout le parc, centimètre carré par centimètre carré, rien, pas un poil de la Louve! Elle avait espéré la trouver à la chocolaterie de la ville, mais rien non plus. Accablée et complètement anéantie, Nadeshiko avait passé la matinée à passer coups de fils sur coups de fils. Comment avait-elle pu perdre sa seule hybride et son amie? Déjà en temps normal Nadeshiko se haïssait mais là c’était le summum! La neige avait fini de tomber sur la ville, au moins un point positif qui pourrait aider Nadeshiko à retrouver sa Louve, car elle ressortirait peut-être de sa cachette?! Debout la main sur son bureau, le regard dans le vide, la demoiselle envisagea une chose… Et cela la mis dans une tristesse donnant sur des envies de suicide… Et si Kira avait fuis sa demeure car elle ne l’aimait pas ou si elle s’en était mal occupée… Nadeshiko secoua la tête, une migraine commençait à grandir dans sa tête, ce n’était pas bon… Vraiment pas bon… Ses yeux virèrent au rouge sang, son poing s’abattu avec une force phénoménale sur le bureau de bois, qui émit un strident grincement qui fit serrer les dents à la jeune fille, une fissure parcourait l’objet.

Énervée, la jeune femme enfila un manteau épais sur son pull à capuche, celui-ci descendait à mi cuisse sur son jean et elle mit une paire de converse pour marcher tranquillement mais rapidement et au moins elle aurait chaud! Elle descendit rapidement les marches et par instinct vérifia la réserve à chocolat sous l’escalier qui appartenait à Kira et Hoshi son louveteau… Celui-ci d’ailleurs ne quittait plus son panier depuis la disparition de la louve. Nadeshiko l’avait entrainé maintes fois dehors pour qu’il flaire une piste mais rien… Une vérité éclata dans l’esprit de la demoiselle, et si un traqueur d’hybride ou d’animaux l’avait emprisonnée? Kira aimait prendre sa forme animale… De loin on pouvait la prendre pour un gros chien mais tout de même, elle était plus belle et plus intelligente! Nadeshiko se mordit la lèvre et couru dehors laissant la porte ouverte, sur qu’un domestique la fermerais! Au pire elle n’avait rien a craindre, l’argent n’était pas un souci chez elle.

Elle traversa Tsukiyo de fond en comble, fouillant toutes les animaleries d’Hybrides et ne la trouva pas. En espérant que personne d’autres ne l’ai prise… Mais c’était impossible, elle devait bien se rappeler qu’elle vivait avec elle… Qu’elles étaient amies et pas maitresse et esclave… Sans prévenir, les larmes se mirent à coulaient… Nadeshiko se laissa tomber sur un banc, les fesses dans la neige, regardant ses pieds, les bougeant en rythme dans la neige faisant des traces… Où pouvait-elle bien être? On ne disparait pas comme ça… A moins d’être magicien! Ce qui n’était pas le cas de sa Louve à moins qu’elle le lui ait caché! Mordillant une mèche de cheveux, elle releva les yeux et vis une enseigne pendouillant sur son support: « Au paradis des animaux ». Sceptique, Nadeshiko arqua un sourcil et se leva comme un automate. Marchant vers la porte d’entré de cette boutique miteuse, on ne voyait rien à travers la vitre tellement celle-ci était crasseuse. Comme si elle était attirée par cette boutique, Nadeshiko y entra, une odeur abominable l’accueillit… Une musique de fond à vous faire grincer les dents… La saleté de la vitre ne pouvait faire concurrence à celle qui jonchait le sol… Aucun bruit ne provenait des animaux, Nadeshiko se rendit vite compte que c’était de vrai chien, chat et autres, pas d’hybrides! Aucuns bruits et pourtant ils étaient plus que nombreux…

Elle inspecta toutes les cages pour voir si Kira n’était pas ici, car elle était venue car quelque chose lui avait dit de venir, une urgence en elle-même, enfin elle finit le tour de cages et tous les animaux étaient cachés au fond, tremblant… Pas de gérant, c’est à ce moment la qu’un couinement qu’elle avait entendu une fois et qui resterai gravé dans sa mémoire, celui de Kira! Elle se mit a courir traversant l’animalerie comme une furie, son regard bicolore trahissait son inquiétude. Que ce passait-il? Pourquoi avait-elle mal? Nadeshiko ouvrit la porte à la volée, celle-ci se dégonda même un peu… La jeune fille trop inquiète, ne mesurait plus sa force… A ce moment son cœur manqua quelques battements devant la scène, l’horreur passa sur son visage avant que la haine prenne sa place… Son sang ne fit qu’un tour et elle se rua sur l’homme, l’emmenant dans un roulé boulé l’écartant de sa louve adorée. Le sang de la louve maculé le sol, la rage prit toute la place de la tristesse de Nadeshiko et elle frappa a nombre reprise le gros bonhomme. Celui-ci sous la colère, l’envoya valsé contre un mur, la demoiselle glissa contre celui-ci se relevant doucement et en titubant, elle le vit qui aller encore la frapper, trop faible la louve était allongée au sol, les yeux fermés, Nadeshiko eu peur que celle-ci l’ai quitté et se mit entre elle et l’homme, sortant un 9mm de sous son manteau et le mit sous le nez du bonhomme:


-Toucher la encore une fois… Et je vous tue! Elle est à moi!


L’homme leva la main, Nadeshiko esquiva et se glissa a son côté, ayant mal partout et de toute ses force frappa avec la crosse du révolver sur la tempe du gérant, celui-ci s’effondra sur le sol comme une masse informe. Nadeshiko, ne pouvait rester ici… Elle enleva la tige de métal et le collier de la louve! Et la prit dans ses bras, bien que pas léger Nadeshiko n’aille pas rester ici… La sortant de là, elle ne profite pour libéré tout les animaux. Et ensanglanté par le sang de sa louve, elle appel son chauffeur. Après une dizaine de minutes d’attente, assisse sur le trottoir sa louve ensanglantée allongée à côté d’elle, la tête sur sa cuisse, caressant tendrement son museau. Quand la voiture arrive, elle la glisse dedans et se met à son côté et dit au chauffeur de rentrer le plus vite possible. Exténuée, elle veille sur sa louve, arrivé, une domestique alertée, l’aide à monter la louve dans sa chambre et Nadeshiko commence à vérifié son état. Nettoyant les plaies et les pansant… A la fin Kira ressemble à une pseudo momie… Et Nadeshiko épuisée s’endors à son côté…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour. [PV Nade]   Jeu 17 Mar 2011 - 14:28

    Les coups étaient de plus en plus fort, et plus ils se faisaient présents, moins je les sentais sur ma peau blessée et ensanglantée. Je n’entendais pas très bien, mais il me semblait entendre le gérant rire de mes malheurs. Je gardais les oreilles basses et les yeux fermés, j’attendais que ce moment se finisse enfin, s’il pouvait se finir à un moment, le temps semblait être interminable. J’avais alors l’impression de perdre connaissance et les coups c’était brutalement arrêté, et de nombreux autres bruits se faisaient entendre à la place des coups de fouet.

    -Toucher la encore une fois… Et je vous tue! Elle est à moi!

    J’étais à qui ? Qui était là dans la salle ? La voie était féminine, et je pensais la connaitre mais c’était tellement lointain que je n’arrivais pas à me souvenir exactement. Je n’osais pas ouvrir les yeux, de peur d’être de nouveau confronté au vendeur, et que l’impression de ne plus sentir les coups de fouets soit en fait qu’une simple imagination, que je m’étais seulement évanouis et que si je me réveillais, tout allait recommencer une nouvelle fois. Mon cœur battait rapidement, et ma respiration était saccadée, tellement j’avais mal lorsque l’air entrait et ressortait. C’était pire que de la torture et j’avais peine à ne pas couiner ma douleur, mais j’avais trop peur de ce qui pouvait m’arriver si je recommençais à faire savoir mon mal être, je voulais juste partir d’ici, que ce soit morte ou vive.
    Tout bruit avait cessé lorsque je sentis mon collier de fer partit, retiré par des mains douces mais fermes. Je n’ouvrais toujours pas les yeux, mais je me sentis partir du sol pour ensuite sentir de l’air froid s’infiltrer dans mon pelage de louve. J’étais dehors ? Pourquoi ? J’avais la tête posée sur quelque chose d’autre que le sol, et c’était toujours plus agréable que le froid habituel. Je ne bougeais pas, ou bien presque pas, faisant seulement bouger mes oreilles lorsque le vent soufflait. Un moteur se fit ensuite entendre pendant quelques minutes, et je sentis ensuite de nouveau le froid m’envahir. Je ne savais pas où j’étais mais je sentais qu’on s’affairait à côté de moi, comme si quelque chose de grave était arrivé. Pour ma part, je ne savais pas si j’étais encore vivante ou bien si j’étais sur le point de laisser mon corps inanimé à cause des multiples blessures.
    La chaleur était maintenant ambiante et je sentais un peu moins mes blessures me faire mal. Je sentais des voies autour de moi et des mains s’occupaient de moi, je sentais des sortes de bandage m’entourer. Quelques heures passèrent et je me suis enfin décidée à ouvrir les yeux. Je me trouvais dans une salle, ou plutôt une chambre. J’étais dans un lit, sous une couverture, et même si je ne connaissais pas l’endroit, je me sentais bien et je n’avais pas envie de bouger. Je sentais quelque chose, ou plutôt quelqu’un près de moi, et baissais la tête sur le côté pour regarder. Il s’agissait d’une jeune fille. Son visage me disait quelque chose bien qu’elle soit endormie, mais aucun souvenir ne me venait à l’esprit. Je gigotais un peu, sans vouloir la réveillée, mais j’avais peur de ne pas me trouver à ma place dans cette salle trop luxueuse pour moi.

    [Désolée si c'est court ;(]
Revenir en haut Aller en bas
Ai Tskyomi

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 29
Localisation : Dans ma demeure

Bloc note
Type::
Sors avec::
Appartient à ou maitre de::

MessageSujet: Re: Un retour. [PV Nade]   Ven 9 Déc 2011 - 23:35

Nadeshiko avait sombrer dans un sommeil de plomb, pas réparateur du tout. Il était hanté. Du passé, du sang des évènements qu'elle ne voulait plus voir! Quand on voyais de l'extérieur la scène, on ne voyais qu'une jeune humaine endormie à côté d'une hybride. Mais si on se penchait un peu plus sur le cas de l'humaine on voyait ses sourcils bougeaient à un rythme effroyable, ses yeux en perpétuels mouvement sous ses paupières délicates, les mains parcourut de tic. La jeune fille était dans ce qu'on appel un monde paradoxal. Pas celui des rêves, mais celui de la réalité enfouie. Son subconscient était au travail et quand on était à la place de la jeune schizophrène c'était pas beau à voir...

Tout y repasser, le meurtre de sa mère, l'exil de son frère, sa double personnalité, sa vengeance. Dans son sommeil la jeune femme avait passer son bras sur sa louve. Comme un réflexe de protection. Le fait d'avoir enfin retrouver Kira était un soulagement mais la haine était encore bien présente en elle. Elle aurait du tuer ce monstre. Mais l'urgence avait été plus grande que le désir. Mais elle y retournerais c'était sur. Et son sang nettoierais sa foutue animalerie. Soudain elle fronça les sourcils, quelque chose bougeait. Nadeshiko dans un réflexe serra avec son bras ce qui bougeait.

Quand elle ouvrit les yeux, elle vit Kira gigotait comme pour s'échapper du lit. Assez surprise la jeune humaine aux yeux de couleur d'ambre haussa un sourcil avant de murmurer doucement:

« Kira? Que fais tu? »

Nadeshiko avait la voix enroué par le sommeil, elle regarda ses mains, où un peu de sang de sa louve était encore. Un éclat rouge vif passa dans son regard. Elle sent que Kira n'est pas sa Kira... Y a quelque chose qui cloche. Elle se relève et la dévisage. L'étincelle n'est plus dans ses yeux... Elle regarde partout ce demandant où elle était... Comme, si elle était pas à sa place. La jeune femme se retient de hurler. Elle a comprit. Elle court du plus vite qu'elle peut au rez-de-chaussez prendre des tablettes de chocolat et hurle à Hoshi que Kira est revenue!
Le louveteau ni une ni deux suit l'humaine. Quand elle revient Kira n'a pas bouger de la chambre mais elle semble toujours aussi perdue.

La jeune femme au yeux bicolores s'approcha. Le jeune loup courait autour d'elle en jappant heureux de la revoir:

« Kira, c'est moi Nadeshiko, ton amie... Tu te rappel?! »
Le choc fut assez brutal pour la jeune humaine, Kira avait tout t'oublier...


[Hrp-Désolée pour la longueur mais j'avais pas beaucoup d'ouverture après le réveil... Je me rattraperais Promit!-Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour. [PV Nade]   Mer 21 Déc 2011 - 17:00

Il faisait chaud là où j’étais, bien chaud, c’était agréable. Cela faisait longtemps que je n’avais pas été aussi bien. J’étais inconsciente, ou du moins, j’étais plongée dans un sommeil sans rêve ni cauchemar… Je me reposais juste, mes mouvements n’étant plus aussi douloureux que tout à l’heure, quand j’étais à l’animalerie, à la merci du gérant qui m’avait blessé sans raison. J’étais cependant assez rétablie maintenant pour ouvrir les yeux et enfin voir où je me trouvais. Ma vue resta quelques secondes trouble, mais rapidement je pu analyser la salle, qui était resplendissante. Où est ce que je pouvais bien être ? Je me redressais pour mieux voir ce qui m’entourais et c’est à ce moment là que je sentis une présence à côté de moi, une jeune fille dormait à poings fermés. Je la regardais un moment avant d’essayer de me défaire de son étreinte. Je n’étais pas à ma place ici, c’était bien trop douillet pour moi, un simple canidé. C’est quand je voulu descendre du lit que j’entendis une voix féminine mais un peu endormie parler. Je dressais les oreilles et reportais mon attention sur la jeune femme, que j’avais réveillée sans le vouloir.

« Kira? Que fais-tu? »

Kira ? C’est qui ça, Kira ? Et puis pourquoi est ce qu’elle me pose une question, elle pense peut-être que j’ai la faculté de lui répondre ? Je détourne mon regard du sien pour regarder une nouvelle fois autour de moi… Je ne reconnaissais rien ici, et j’avais peur. Peur de me retrouver encore dans un sale pétrin dont je n’arriverais pas à me sortir sans quelques blessures. J’étais abonnée à la maltraitance ces temps ci, mais je commençais à en avoir assez, j’étais déjà assez faible comme ça, je n’avais pas besoin de plus ! La jeune femme se pencha pour me regarder dans les yeux. Je restais un moment immobile avant de secouer la tête et me lever dans le lit pour m’ébrouer et faire partir quelques bandages qui me gênaient pour bouger.

*Ce que ça peut-être désagréable…*

Je regarde mes blessures aux flancs avant de venir les lécher, dans l’espoir qu’elle partent comme par magie mais non, à la place, les plaies avaient un drôle de goût, un goût que je ne connaissais pas mais qui ne sentait pas le sang, non, plutôt la crème, ou quelque chose dans le genre, je n’en savais rien. La jeune femme me fit sursauter lorsqu’elle partit en courant de la chambre, me laissant seule dans la grande salle. Pourquoi faisait-elle cela ? Non seulement je ne la connaissais pas, mais en plus elle agissait étrangement. Elle me faisait peur, elle aussi. A croire que j’aurais mieux fait de mourir dans l’arrière boutique de l’animalerie, plutôt que de me faire adopter par une maitresse comme ça, qui dort avec ses animaux de compagnie…

M’étirant doucement sur le lit, couinant un peu à cause des blessures qui restaient vives, j’écoute attentivement ce qu’il se passe en dehors de la salle. Il faut dire que ce n’était pas discret, des bruits de pas, de porte qu’on claque, des grincements, des jappements… Tiens ? Il y a un autre animal dans la maison ? Je baisse doucement mes oreilles à cette pensée mais les redressent en entendant les pas revenir vers la salle où je me trouve. La femme revint dans la chambre avec quelque chose dans les mains qui sentait merveilleusement bon. Je la regarde avec des yeux sans expression. Seulement, quand je vois l’animal entrer dans la salle et quasiment me sauter dessus, je ne peux m’empêcher de faire un bond en arrière, tombant brutalement du lit, me cognant le flanc une nouvelle fois contre le sol. Je me relève doucement et recule dans un coin tandis que l’autre jeune canidé m’aboie dessus. Je plaque mes oreilles sur mon crâne et commence à grogner, ne souhaitant qu’une chose maintenant, partir.

La jeune femme avait beau me parler, je ne comprenais rien de toute façon ! Ni une ni deux, je saute au dessus du chien qui ne cesse de me courir après et me sauve de la salle où j’étais, dévalant les escaliers pour me retrouver dans une salle encore plus grande. J’examine ce qui m’entoure en veillant à ce qu’on ne me rattrape pas. Je fais tomber plusieurs objets sur mon passage, pas très attentive à tout cela, je cherchais juste un endroit où me cacher et pouvoir me rétablir en paix. Trouvant un placard ouvert et assez grand pour moi, je m’y faufile et m’y allonge, dans l’obscurité qu’il m’offrait, pour me cacher mais aussi me reposer encore un peu… je ne comprenais rien à ce que je vivais, mais pour le moment, je voulais juste me reposer… encore un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour. [PV Nade]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour. [PV Nade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Retour en Enfer? [Pv Rayquaza]
» La forteresse du Val sans Retour
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Haïti: Le retour de Duvalier et la "nostalgie" de la dictature

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hatokioshu :: Archives rp :: Archive Rp's-